Retour d’expérience sur des vacances à Salou avec Locatour !

Ah ! Salou… Comme évoqué précédemment, Salou est the Place to Be pour faire la fête… Mais aujourd’hui nous vous présentons un témoignage de première main avec un retour d’expérience maison ! L’instigateur, Grégoire, un client Locatour qui, à la faveur d’un voyage en Espagne avec un groupe d’amis, en a profité pour nous livrer son sentiment sur cette ville Espagnole ainsi que quelques un de ses bons plans

 

–  Bonjour Grégoire ! Pourquoi es-tu parti à Salou ?

Nous souhaitions partir en vacances entre amis, au soleil, juste pour bronzer et s’amuser. Nous avions déjà été ensemble à Gruissan (à côté de Narbonne), La Baule et Le Lavandou et nous avions envie de découvrir l’Espagne. Alors, sur conseil d’un ami, j’ai décidé de tenter Salou, juste sur la réputation de la ville 😉

 

Et pour toi, c’était quoi la réputation de Salou ?

Euh…, pour résumer, on va dire où on fait tout le temps la fête et où il y a des filles

Salou et les filles

micadew – Flickr

Bon, vous avez vos réservations et tout. Et qu’est-ce que vous avez utilisez comme moyen de transport ?

Une partie du groupe s’est rendue à Salou en avion. Ils ont pris un vol Paris-Barcelone, pour ensuite prendre un train à destination de Salou. L’autre partie, les derniers, y compris moi, ont fait le trajet en voiture. Pour la petite histoire, nous étions cinq dans une Golf IV. Sans la climatisation, je peux te dire qu’il faut être motivé…  Petite précision importante : nous sommes partis en plein mois d’Août, du coup même en partant en pleine nuit nous n’avons pu éviter les embouteillages et avons mis au final plus de 15 heures…

 

Du coup, tu conseillerais quoi, toi ? L’avion ou la voiture ?

Sans hésitation, l’avion.

 

Le point positif c’est quand même que vous aviez une voiture. Une fois sur place, vous vous êtes garés facilement ?

Pas vraiment, non. Les places de parking sont très rares à Salou. Du coup, nous, on a posé la voiture et on y a plus touché jusqu’à la fin du séjour. En plus il n’y quasiment aucune place gratuite dans le centre-ville.

 

Et une fois sur place, c’était comment ?

Nous étions sur l’avenue Carles Buigas, en plein centre-ville, c’est-à-dire à coté de des commerces, des restaurants, fast-food et des boites. Salou centre, on peut dire que c’est une ville à part entière, avec toujours beaucoup de monde. Les rues sont souvent en effervescence. Autrement dit l’ambiance est géniale…

Nous devions être à 200 mètres de la plage. Pour t’y rendre il te suffit de descendre l’Avenue Carles Buigas, et de rejoindre la promenade devant la plage principale de Salou.

Plage Salou

pascual 53 – Flickr

Globalement, c’était quoi le rythme de vos vacances ?

C’était tout simplement génial. La liberté, l’amusement. Nous commencions par prendre le petit-déjeuner tous ensembles autour de la piscine de notre résidence. En général, nous descendions vers 10h du matin et prenions le petit-déjeuner ensemble. Les plus téméraires commençaient par un bain dans la piscine et un saladier de sangria 😉

 

J’imagine que vous avez bien profité de la plage…

Aux alentours de midi nous partions profiter de la mer et du sable BRU-LANT ! Sérieusement il faut être fakir pour marcher sur les plages de Salou !!! Il faisait tellement chaud qu’à peine posés nous allions nous rafraîchir, impossible de tenir sans cela : la chaleur est sèche, il y a très peu de vent.

Pour passer et le temps, nous avons testé quelques activités nautiques. Je conseille vraiment de le faire entre amis ! Nous avons loué des jets ski : rien de spécial ce sont des jets ski puissant qui te permettent de t’éclater. Mais ce que j’ai préféré c’est les activités nautiques de groupe comme la « banane » : c’est vraiment génial…

 

– La banane… Qu’est-ce que c’est que ça ?

En gros, c’est une espèce de grosse fusée nautique que tu rejoins à la nage après avoir enfilé un gilet de sauvetage. Tu peux monter dessus à huit maximum il me semble. D’ailleurs, rien qu’y monter, c’est du sport… Tu arrives à la surface de l’eau, tu dois escalader la bouée sur 1 mètre. C’est difficile : la bouée glisse, tu as peu de prise mais ça fait partie du folklore. Une fois dessus, c’est le gros délire… Tout commence tranquillement, tu profites du paysage : une vraie promenade de santé. Petit à petit, tu prends de la vitesse, des virages…jusqu’au moment où … c’est le drame ! La bouée chavire, tout le monde est à l’eau. Tu bois la tasse, reprends tes esprits, tu te marres et tu recommences l’escalade de la bouée et tu rentres sur la plage lessivé…

 

Ok, et qu’est-ce que vous avez fait d’autres ?

Sur la promenade de la plage, nous avons fait des urban foot. Il y a un terrain d’urban football avec toujours beaucoup de monde. Des tournois sauvages s’organisent tout au long de la journés.

Nous avons aussi fait du Beach volley, il y a de nombreux terrains, entre 4 et 6 me semble-t-il. Comme pour le football, tu affrontes des équipes que tu ne connais pas. Nous sommes tombés sur des espagnols limite professionnels. Autant te dire qu’on s’est fait laminés… Nous avons aussi profité de l’aire de jeux comme des gamins. Pour les plus petits il y a des tobbogans, nous avons opté pour l’araignée. Le but : escalader le plus vite possible une araignée de 3 ou 4 mètres.

 

Et pour manger le midi, vous alliez où ? 

Dans le centre-ville, ce n’est pas le choix qui manque, nous alternions. Il y en a vraiment pour tous les goûts : bar à tapas, restaurant de paella, grillades de viande rouge, gastronomie anglaise, gastronomie internationale, Burger King, Kebab, Subway, pizzas vendues au mètre…

A vrai dire, nous avions la flemme de quitter nos serviettes, de nous rhabiller… Nous commandions souvent des sandwichs et des cocktails sur la plage, ou allions au Macdonald’s juste en face pour prendre des boites de nuggets de pollo (ndlr : poulet en espagnol).

 

Parle-moi un peu de la ville à proprement parler…

Dans les rues du centre-ville ou sur la jetée, il y a toujours beaucoup de monde et notamment en terrasse. Tu peux boire un verre, manger une glace à quelques pas de la plage. Tu vois la mer constamment, rien de mieux pour profiter de ses vacances.

Encore une fois, tout est pensé pour renforcer la cohésion de groupe, jusque dans les bars lounge. Tu peux commander des cocktails de 5 litres pour toi et tes amis. Concrètement, on t’amène un vase et une dizaine ou quinzaine de pailles. Crois en mon expérience, le cocktail ne descend pas aussi vite que tu le penses ;).

 

Et Salou by Night, qu’est-ce que ça donne ?

C’est génial et le moins que l’on puisse dire c’est que tu as vraiment le choix pour faire la fête…

 

Allez, donne-nous tes bons plans !

 

Le Tropical Salou – Discothèque

Bon alors, comme boite il y a déjà le Tropical Salou, qui est vraiment géniale, un des meilleurs clubs de la Salou. Le Tropical c’est un peu le truc incontournable pour les clubbers. Il y a de nombreuses ambiances, salles et styles de musique. Tu n’as qu’à changer d’étage avec l’ascenseur pour avoir l’impression de changer d’ambiance et de soirée. D’ailleurs, je conseille l’ascenseur en verre, c’est grandiose : tu peux profiter de la vue sur tout le centre de Salou !

Il y a aussi une petite terrasse à l’entrée du Tropical qui te permet de boire un verre dehors « à l’abri » de la musique. C’est l’endroit idéal pour initier des discussions, brancher des filles et hablar Espanol 😉

 

Le Puerto Principe – Discothèque

Le Puerto Principe c’est vraiment la belle surprise de mes vacances. Excentré de mon appartement, et du centre de Salou, il nous a fallu marcher 15 minutes pour y parvenir mais c’est sans regret ! Excellente ambiance, musique généraliste permettant de satisfaire tout le monde, nombreuses soirées à thème : soirée française par exemple. C’est un excellent endroit pour faire la fête

A mon sens le gros avantage de ce club, c’est le bar extérieur et la terrasse lounge et cosy. Tout simplement exquis ! Et un conseil : optez pour les Mojito menthe ou fraise, délicieux dans cette discothèque. Ils valent vraiment le détour !

 

Le Snoepys – Discothèque

Le Snoepys est un monument des nuits Salouense qui ne lésine pas sur les moyens pour attirer les fêtards de Salou. Vous verez leur Jeep arpenter les axes principaux de la ville pour vous accompagner gentiment dans leur temple de la fête. Et rien que ça c’est la classe ! Aller au Snoepy’s c’est se rendre dans un complexe comprenant trois salles afin de satisfaire tous les goûts musicaux. La première salle propose une playlist plutôt electro-house commercial : c’est ici que vous retrouverez vos tubes de l’été. La seconde salle est une salle vous proposant des sons et mix latino et reggaeton. Très bonne ambiance, et vous pourrez surement profiter des goodies offerts en fin de soirée. Personnellement je suis reparti avec un polo et un t-shirt de toute beauté. Cela fait de beaux souvenirs.

 

Le Kiss – Pub dansant

Le kiss est un pub dansant agréable que j’ai découvert sur le tard. Situé en plein centre de Salou (à une centaine de mètre du Tropical), je suis passé de nombreuses fois devant sans pour autant y entrer. L’endroit n’est pas grand, mais l’ambiance là… Un endroit à ne pas louper !

L’entrée est gratuite et, autre argument de poids, le prix des consommations n’est pas excessif. Il faut compter 10 euros pour un bucket de Vodka Red-bull…

 

Le Pacha-La pineda- Discothèque

Que vaut le Pacha-La Pineda ? Une des boites que je connaissais de réputation… Eh bien malheureusement j’ai loupé cette soirée du fait d’une grosse angine. Mes amis eux s’y sont rendus pour une soirée, il paraît, exceptionnelle. Nous avions été démarché sur la plage par des saisonniers et avons réservé notre soirée pour LA boite de nuit tendance à Salou. Au programme, pour 50€, nous avions un package comprenant l’entrée pour la boite de nuit, un buffet et un open bar jusqu’à minuit dans les jardins du pacha. Champagne, Vodka, coktails, etc à volonté avant de se lancer dans une soirée de fous: que demander de mieux ? En plus il faut savoir que le  Pacha-la Pineda a une renommée internationale et que de nombreux artistes s’y produisent en showcase comme Big Ali, Tiesto, Joachim Garraud, Steve Aoki, David Guetta, etc…

 

–  Bon, merci pour tous ces judicieux conseils et à une prochaine fois !

 

 

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>