Le plus important au ski, c’est la sécurité. Adultes ou enfants, vous devez vous protéger et porter un casque. Surtout que vous n’avez plus aucune excuse. De nos jours, ils sont très tendances et adaptés à toutes les morphologies. Locatour vous conseille donc pour bien choisir votre casque de ski.

Pourquoi mettre un casque de ski ?

Dans les stations de ski françaises, le port du casque est obligatoire dans un seul cas : lorsqu’un enfant prend des leçons dans une école de ski. En effet, leur crâne est nettement moins solide que celui d’un adulte, augmentant le risque de traumatisme crânien. Les adultes ne doivent toutefois pas négliger le port du casque, une étude montrant que ce dernier réduirait de plus de 30% le risque de traumatisme pour les skieurs et snowboardeurs.

Le casque de ski constitue donc une protection efficace, mais aussi un bon moyen de réduire l’emprise du froid. Montrez le bon exemple à vos enfants et équipez toute la famille !

C'est essentiel de mettre un casque de ski - @monicore - Pexels

C’est essentiel de mettre un casque de ski – @monicore – Pexels

Comment est fait un casque de ski ?

Un casque de ski est conçu pour vous protéger d’un quelconque obstacle que vous risquez de rencontrer : rochers, glace, autre skieur, etc. Il est généralement composé de deux couches :

  • La coque extérieure du casque, qui est une partie rigide, joue un rôle de protection contre les chocs et autres objets.
  • La doublure intérieure qui se compose généralement de polystyrène expansé. Son but est d’absorber l’impact et d’éviter les traumatismes crâniens. Elle agira comme une mousse qui se comprimera lors du choc.

Une sangle jugulaire, des fentes d’aération et des oreillettes détachables ou fixes complètent le casque et assurent un confort maximal.

Un casque de ski - @Wokandapix - Pixabay

Un casque de ski – @Wokandapix – Pixabay

Quels critères pour bien le choisir ?

Étant donné le nombre important de types et technologies existants pour les casques de ski, il vous faudra prendre en compte certains critères pour faire le bon choix.

Tout d’abord, la première précaution à prendre est de vérifier si le casque est bien homologué. Pour cela, il doit comporter la mention EN 1077. Une fois cette vérification faite, nous vous conseillons d’exclure tout achat sur internet. Il est indispensable d’essayer le casque avant de l’acheter.

La taille

Vous vous en doutiez surement, le critère primordial pour choisir votre casque de ski, c’est la taille. Pour savoir lequel vous correspondra, prenez un mètre ruban pour mesurer le tour de votre tête. Positionner le juste au-dessus de vos oreilles et vos sourcils, vous obtiendrez une taille variant entre 50 et 65 cm. Généralement, une taille M correspond à un tour de tête de 53 à 56cm. Un casque de ski, à la bonne taille, ne doit ni compresser ni flotter. Lorsque vous allez secouer la tête : s’il bouge, c’est qu’il est trop grand. S’il vous serre, c’est qu’il est trop petit. Dernière chose, l’essayage doit se faire avec votre masque de ski, pour vérifier son adaptation au casque.

Le poids

Concernant le poids, un casque de ski léger facilitera vos mouvements sur les pistes. La majorité des casques pèsent entre 400-500 grammes, ce qui ne vous gênera absolument pas pour dévaler les pistes enneigées.

La ventilation

Un casque de ski, ça va vous tenir chaud à la tête. Regardez donc d’un air bienveillant ceux proposant des aérations et des zones de ventilation. Mais des aérations c’est bien, pouvoir les ouvrir et les fermer c’est mieux ! Attention donc à ce que votre casque ne se transforme pas en véritable courant d’air.

Prenez en compte certains critères pour le choisir - @Elisabeth Fossum - Pexels

Prenez en compte certains critères pour le choisir – @Elisabeth Fossum – Pexels

Pensez surtout à bien l’entretenir …

Comme les skis, le casque doit être correctement entretenu afin de vous offrir une efficacité, une protection et un confort optimaux. Lorsque vous rentrez des pistes, laissez le sécher à l’air libre. A la fin de votre séjour, nettoyer votre casque. Vous pouvez soit mettre à la machine les protections détachables, soit le tremper dans l’eau tiède avec du shampooing. Ensuite, laissez le sécher à l’air libre avant de le ranger dans une housse de protection, protégé des UV et des fortes chaleurs.

Si jamais votre casque subit un choc important ou présente une fissure, pensez à le changer impérativement. N’oubliez pas que la durée de vie d’un casque de ski est d’environ 5 ans.

Pensez à bien l'entretenir - @woodypino - Pixabay

Pensez à bien l’entretenir – @woodypino – Pixabay

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour choisir le bon casque de ski. Voici des articles supplémentaires pour des vacances au ski réussies :