rrr

L’Espagne et ses sports exotiques

La domination espagnole dans tous les sports ces dernières années est incontestable. En football, tennis, cyclisme, basket ou encore F1, les hispaniques ont tout remporté. « L’âge d’or » du sport espagnol est un phénomène qui attire aussi les touristes. Tant et si bien que les voyageurs profitent de leur séjour en Espagne pour visiter les musées sportifs tels que le musée du Barça ou celui du Real Madrid. Néanmoins, l’Espagne compte plusieurs activités sportives qui ne sont pas très connues hors de ses frontières, telles que la pelote basque, la lutte canarienne ou encore l’aizkolaritza. Et vous, vous connaissez ces sports « exotiques » ?

La Pelote basque

Ce jeu se pratique principalement dans le Pays Basque, une communauté autonome située au nord de l’Espagne.  Il s’agit d’un jeu très ancien connu sous le nom de « jeu de paume ». La particularité de la pelote basque réside dans le fait que les Basques ont su adapter et transformer ce jeu avec leurs propres caractéristiques. Le jeu actuel consiste à envoyer, à la volée ou après un rebond, la pelote contre le fronton (mur principal) afin qu’elle retombe sur l’aire de jeu nommée « cancha ». Le point continue jusqu’à ce qu’un pelotari (joueur de pelote basque) commette une faute ou n’arrive pas à relancer la pelote avant le deuxième rebond.

Où jouer ?

Il existe trois types de pelote basque : le fronton « place libre », le fronton mur à gauche ou «jaï-alaï» (le plus commun en Espagne) et le trinquet.

Les variantes

Chaque variante de la pelote basque porte généralement le nom de l’instrument utilisé. Il existe plusieurs spécialités et parmi les plus populaires nous trouvons :

– Main nue
– Xare
– Grand chistera
– Cesta punta (C’est la discipline internationale la plus connue)

Même si la pelote basque reste un sport peu connu dans le monde, elle attire de plus en plus de personnes désireuses de connaître ce jeu pluri-centenaire.

 

La lutte canarienne

C’est un sport autochtone des Iles Canaries. Il s’agit d’une variante de lutte apparue chez les peuples aborigènes. Pratiqué depuis des siècles jusqu’à l’époque actuelle, les anciens peuples de l’archipel utilisaient ces arts de lutte pour trancher les conflits ou pour trouver une solution aux querelles autour de la propriété des terres.

Le combat se déroule entre 2 adversaires qui s’affrontent dans une arène (terreros, en espagnol). Ce sont des cercles de sable où les lutteurs tentent de faire tomber leur adversaire à l’aide de différentes techniques, connues sous le nom de « mañas ». Le vainqueur est celui qui parvient à faire toucher le sable à n’importe quelle partie du corps de son adversaire.

 

L’aizkolaritza

L’aizkolaritza est un mot basque pour l’un des « herri kirolak » : un sport rural basque aussi célèbre que spectaculaire. Il existe une grande variété de modalités et de variantes, mais la compétition la plus courante consiste à voir qui, parmi un groupe d’« aizkolaris », coupe le plus rapidement possible un certain nombre de troncs de hêtres sans écorce, sur lequel, l’athlète se tient debout.

aizkolaritza

Emilio del Prado – Flickr

 

Et vous, lequel de ces sports exotiques avez-vous envie de pratiquer ?

Leave your vote

1 point
Upvote Downvote

Total votes: 3

Upvotes: 2

Upvotes percentage: 66.666667%

Downvotes: 1

Downvotes percentage: 33.333333%

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Hey there!

Forgot password?

Don't have an account? Register

Forgot your password?

Enter your account data and we will send you a link to reset your password.

Your password reset link appears to be invalid or expired.

Close
of

    Processing files…