rrr
Accueil » Les vacances comme je les aime » L’ART DE PRENDRE L’ AVION

L’ART DE PRENDRE L’ AVION

Tant d’heures de vol en avion, mais Morphée ne vous suit jamais lors de votre voyage, quand bien même vous n’avez pas dormi depuis 48heures, stressé par votre départ. Et vous avez pourtant bien pris en compte les conseils de vos amis, qui vous ont juré dormir comme des bébés durant tout le vol. Foutaises ! Petit ou long voyage, l’avion reste un lieu de frustrations intense, pour différentes raisons.

 

 L’ÉQUIPAGE HORS DU COMMUN

Youpi ! C’est la minute « démonstration des manœuvres de sécurité » de l’équipage. Mais vous êtes-vous déjà demandé POURQUOI tous les passagers sont obnubilés par les prestations de l’hôtesse, comme s’ils regardaient un documentaire sur « Chasse & Pêche » à 3 heures du matin pour trouver le sommeil ?

“Nous traversons actuellement une zone de turbulences, rejoignez votre siège et veuillez attacher vos ceintures” dit-elle. Sans blague ! Ça fait 8 heures que je suis dans cette position, pas besoin de le préciser. Sans oublier les passages incessants et agaçants de l’hôtesse, au moment où Morphée et madame pipi sont dans les parages.

 

LES REPAS EN PLEIN CIEL

3 heures d’attente à l’aéroport, 2 longues heures à bord de l’avion, vous commencez à crever de faim, et vous attendez avec impatience l’arrivée du plateau repas sur votre tablette, comme un kinder surprise. Mauvaise pioche, il s’avère qu’une fois de plus, à votre grand regret, la nourriture est insipide. Serait-ce trop demandé que d’avoir un chef étoilé à bord de l’appareil ?

LE VOISIN ADORE

Mon préféré, le voisin côté hublot qui a, bien évidemment, toujours envie d’aller au p’tit coin. Ou encore celui qui tente désespérément d’engager la conversation en vous faisant part de ses plans de vacances ou par des phrases qui vous donnent des envie de meurtre : “Vous inquiétez pas, si jamais y’a un problème, y’a votre gilet de sauvetage sous le siège”. Sauf que le gilet de sauvetage, ce n’est pas le meilleur accessoire pour voler… Ah j’oubliais les envahisseurs d’espace personnel, vous savez, ceux qui ne manquent jamais de déborder sur votre siège.

LE SIÈGE FÉTICHE

A en voir les sièges, on ne peut que dire qu’ils sont prévus pour des formats  spéciaux pour anorexiques. Si tel n’est pas votre cas alors rentrez le ventre, retenez votre souffle, pliez les jambes, et pensez à votre voisin d’à côté. Et après votre petit parcours du combattant pour trouver votre place… Quelle chance ! Le siège 34C, le central en milieu de rangée! Vous savez, celui ou vous avez la tête qui se balance d’un côté comme de l’autre quand vous cherchez votre sommeil, et où vous avez de grandes chances de vous réveiller la tête sur l’épaule de votre charmant voisin (un conseil, songez au coussin demi-lune). Je vous le confirme, impossible de dormir sur vos 2 oreilles.

 

LE SOMMEIL DE PLOMB

« Moi en avion ? Facile, je dors pendant toute la durée du vol. » Tu parles ! Et les zones de turbulences, on en parle ? Dormir en avion demande toute une organisation, entre les commentaires du commandant de bord à tout va, et vos voisins surexcités par leurs vacances, le challenge est rude. Et de toute façon, les pleurs du bébé d’à côté ne créent pas vraiment une ambiance propice au sommeil.

 

AU SECOUUUURS LES ENFANTS!

Ça vous est déjà forcément arrivé de rencontrer ce personnage menaçant ; celui qui tape dans votre dos du siège, qui vous arrache les cheveux, qui vous pleure dans les oreilles, qui se plaint d’avoir faim… ouiiiii LES GOSSES ! Ceux qui ont pour distraction le fameux jeu avec la tablette de repas durant tout le voyage. Qui n’a jamais eu envie de prendre un vol en otage parce qu’un enfant venait de toucher l’écran de VOTRE  iPad avec ses doigts remplis de crottes de nez ?

 

 

UN FILM CONTRE L’INSOMNIE ?

Tentons de trouver une distraction aussi, puisque le sommeil n’est pas au rendez-vous. Soyons honnêtes, la « multitude » de films proposés n’est pas du tout celle que vous aviez prévu. Mais tant pis, il va bien falloir faire passer le temps…jusqu’à ce que vos écouteurs, une fois dans les oreilles, se mettent à grésiller… Et ça, vous ne l’aviez pas prévu ! Bien, Contentons-nous du cinéma muet, comme dans les débuts… en évitant bien sûr, les films énonçant une catastrophe aérienne.

Enfin, tout ça pour dire, à quand la télétransportation ?

Et vous, quelles sont les raisons pour lesquelles vous détester prendre l’avion ?

Leave your vote

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Hey there!

Forgot password?

Don't have an account? Register

Forgot your password?

Enter your account data and we will send you a link to reset your password.

Your password reset link appears to be invalid or expired.

Close
of

    Processing files…