Que faire face à une avalanche ?

Si vous partez régulièrement en vacances au ski et que vous êtes un lecteur assidu de Tintin, vous savez qu’un simple bruit est susceptible de déclencher une avalanche. Ainsi, vous abstenir de hurler pour un oui ou pour un non est une bonne chose ; mais hélas ce n’est pas suffisant. En effet, bien d’autres facteurs entrent en ligne de compte. Mais quand bien même seriez-vous pris dans une avalanche, que faut-il faire ? Toutes ces réponses et bien d’autres dans cet article !

Quelques trucs à savoir sur les avalanches

Vérifiez la structure de la neige

Avant toute chose, assurez-vous que la neige soit bien compacte. N’hésitez pas à la tâter avec un bâton ou encore à jeter des objets lourds tels que des pierres. Evitez également les zones avec de la neige tout juste tombée. Au moindre frémissement de neige, vous savez ce qu’il vous reste à faire : FUIR !

Vérifiez le terrain

Les zones abruptes ou dont le dénivelé est trop important sont à éviter. Il va sans dire qu’une avalanche sur terrain plat est plutôt rare… D’une manière générale, si vous partez en baguenaude dans la montagne, privilégiez les zones forestières.

Le climat est à prendre en compte

Enfin, les zones ensoleillées sont à fuir comme la peste. Un trop brusque changement de température et vous êtes bon pour une avalanche. Une fonte de neige trop brutale et vous êtes bon pour une avalanche. Et retenez bien une chose : l’avalanche n’est pas bonne pour vous…

Que faire si vous êtes pris dans une avalanche ?

Bon, vous avez suivi tous ces judicieux conseils et vous êtes tout de même pris dans une avalanche. Vous n’avez pas de chance. Mais pas de panique ! Certains réflexes sont à même de vous sauver.

Précipitez-vous sur les côtés

Ici deux attitudes sont à  bannir : monter et descendre. Il va sans dire qu’il ne sert à rien d’affronter de face une avalanche en vous disant qu’une fois passé le plus dur est fait. Rendez-vous à l’évidence : l’avalanche est la plus forte. De même, elle court bien plus vite que vous, alors inutile d’essayer de la semer. Une seule chose à faire : se précipiter sur les côtés pour se mettre hors de sa portée le plus vite possible.

Agrippez-vous à ce que vous pouvez

Et si il vous est impossible de fuir, agrippez-vous à tout ce que vous pouvez : pierre, racine, arbre, etc., ici l’idée est de ne pas vous faire emporter par cet amas déferlant.

Munissez-vous d’un appareil de recherche de victime d’avalanche

Pour que les secours puissent vous trouver, il est judicieux de vous équiper d’un appareil de recherche de victime d’avalanche (ARVA pour les intimes) dès que votre sortie comporte le moindre risque. Apprenez à l’utiliser précédemment : si vous découvrez le fonctionnement de l’appareil sur le moment, niveau timing, ça va être un peu juste.

Restez en surface

Ici il est primordial de tout faire pour rester en surface : il sera bien évidemment plus facile pour vous d’émerger et, quand bien même seriez-vous blessé ou inconscient, le beau rouge fluo de votre combinaison ne manquera pas d’attirer l’attention des secouristes. De même, afin de bénéficier d’une liberté de mouvement maximale, débarrassez-vous-le plus vite possible de vos skis et de vos bâtons. A l’air libre vous pouvez avoir l’air un peu pataud avec tout cet attirail, alors imaginez sous des centaines de kilos de neige… Vous pouvez également effectuer quelques mouvements de « natation » pour tenter de rester en surface. Cela peut paraître dérisoire mais ça pourrait vous sauver la vie.

De l’air avant toute chose…

Pensez aussi à vous protéger les voies respiratoires. Avec de la neige dans la bouche et dans le nez, on respire mal. Et une fois que vous êtes enseveli sous la neige, aménagez-vous une petite poche d’air devant votre visage. En cas d’attente prolongée, vous l’apprécierez grandement…

Voilà ! Lors, de votre prochain séjour au ski, on espère que vous n’aurez jamais à mettre en pratique tous ces conseils !

 

 

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>