Destination express : Turin, Italie

Après une escapade express à Matera, dans le sud de l’Italie, et à Baden-Baden en Allemagne, cap sur Turin, métropole italienne au cœur de l’Europe !

 

Turin a tout d’une grande, et elle le fut. Trois fois capitale : des États de Savoie entre 1563 et 1720, du Royaume de Piémont entre 1720 et 1861 et du Royaume d’Italie entre 1861 et 1865, Turin tient la dragée haute à ses éternelles rivales, Rome et Florence.

Le , ce fleuve créateur de richesses, s’impose dans cette cité du nord de l’Italie, à la fois aristocrate, ouvrière et étudiante. Turin est consciente de son rang mais n’aime pas les clivages : des souverains y ont installé leur cour, l’industriel FIAT en a fait le cœur de son empire et l’Université de Turin est l’une des plus anciennes d’Italie. Ces univers différents se conjuguent sans faute dans tous les quartiers de la cité piémontaise.

Turin landscape

Maëlick – Flickr

 

Turin est une ville sainte pour les Chrétiens : elle abrite le fameux Saint-Suaire, ce linceul mortuaire, qui, dit-on, aurait accueilli le corps du Christ après la crucifixion. Le linge présente en négatif l’image stupéfiante du corps d’un homme supplicié. Auréolée de mystère, cette impressionnante relique se trouve conservée dans la cathédrale de Turin. Si le mysticisme de l’objet vous attire, n’hésitez pas à parcourir le petit musée du Saint-Suaire qui lui est consacré, et dont le sympathique personnel d’accueil plus que sexagénaire se pliera en quatre pour vous renseigner sur le sujet !

Turin aime faire son cinéma… Le septième art est arrivé en Italie par Turin et s’y est durablement installé puisque la ville accueille dans le monument phare de la ville le Mole Antoniellana, l’incroyable Musée national du cinéma, consacré à tous les cinémas ! Le bâtiment est immense, on ne fait pas l’économie de l’ascenseur panoramique pour en prendre la mesure ! Seul, entre amis ou en famille, on explore pendant des heures les décors fous que reconstitue ce musée, on s’essaye à toutes les activités, on s’installe confortablement devant un écran… Une étape obligée !

Mole Antonelliana

Andy Rogers – Flickr

 

Une petite faim ? Cela tombe bien, Turin est une ville terriblement gourmande, et gourmet. Détournez-vous des places monumentales pour une adresse bohème, estampillée slow food, un mouvement culinaire militant né en Italie dans les années 1980. Le restaurant Consorzio, jeune et branché, fait la part belle aux petits producteurs et à la qualité de l’alterconsommation. À parier que ce seront les meilleurs gnocchis de votre vie !

À l’heure du goûter, on peut s’attabler chez Baratti & Milano, adresse chic et bien située, pour consommer le fameux bicerìn à l’histoire étonnante. Mélange savant de café, de chocolat et de lait, cette boisson élégante aux origines populaires fait partie de l’identité gastronomique de la ville.

En soirée, on se calera pour trois fois rien grâce aux formules aperitivi des bars de la Piazza Vittorio Veneto. Pour une petite dizaine d’euros, choisissez une boisson et accédez sans modération au buffet apéritif ! Une formule qu’on retrouve désormais un peu partout en Italie.

Parco del Valentino

Alessio Maffeis – Flickr

 

Une petite ballade digestive dans l’immense Parco del Valentino pour achever ce parcours ? Flânez le long du Pô nonchalant, et explorez l’étonnant château médiéval et son village que des intellectuels du XIXe siècle se sont amusés à reconstituer dans les moindres détails à l’occasion de l’exposition générale italienne de 1884 !

N’oubliez pas de garder quelques biscotti en poche pour nourrir les écureuils du parc !

Alexandra, blog Eurofluence

 

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>