La France, terre d’élection pour tous les amateurs de vins, ne compte plus ses routes dédiées au tourisme œnologique. Route des vins de Bordeaux, de Bourgogne ou encore route des vins du Val-de-Loire, en France, chaque région possède son circuit œnologique. Aujourd’hui c’est cap à l’est pour se frotter à la route des vins d’Alsace !

La route des vins d’Alsace : la plus ancienne route des vins de France…

Juché sur les collines, le vignoble alsacien s’étend sur près de 15 000 hectares. La route des vins d’Alsace, plus ancienne route des vins de France créée en 1952, vous fera traverser 73 communes pour un parcours de plus de 100 km. Ce parcours, à cheval sur le Bas-Rhin et le Haut-Rhin, a pour emblème le vin blanc. Le circuit commence à Marlenheim, au nord, pour serpenter jusqu’à Thann, au sud. En plus de déboucher quelques bonnes bouteilles, cette route vous amènera à visiter tout un chapelet de petits villages fleuris au pittoresque bien senti. Autrement dit, maisons à colombage au toit pentu, châteaux et remparts seront au rendez-vous. La route des vins d’Alsace compte également 75 musées ouverts au public. En bref il s’agit d’un patrimoine français qu’il serait dommage de manquer.

L’Alsace et ses vins

Tous les vins d’Alsace sont élaborés à partir de cépages typiques : riesling, gewurztraminer, muscat d’Alsace, pinot gris ou encore pinot blanc, il va sans dire que la qualité des vins blancs d’Alsace n’est plus à démontrer. Petite curiosité à noter, le pinot noir représente l’unique vin rouge ou rosé de la région. Nous pouvons également mentionner le crémant d’Alsace qui se distingue par son côté effervescent. Tous les vins d’Alsace sont vendus dans un type de bouteilles aisément reconnaissable : la flûte d’Alsace. De même, ils se boivent, selon l’usage, dans des verres tulipes à long pied. Une dernière chose, durant votre séjour en Alsace, ne manquez pas de prendre un de vos repas dans un winstub, restaurant typiquement alsacien qui se signale par son ambiance intime et chaleureuse.