Cet été, vous avez jeté votre dévolu sur l’Ardèche… Et vous avez bien fait ! L’Ardèche est une véritable oasis de verdure aux portes de la Provence : détente et évasion en pleine nature seront les maîtres mots de vos vacances ! De Vallon-Pont-d’Arc à Saint-Martin-d’Ardèche, découvrez avec Locatour un des sites naturels les plus remarquables et les plus touristiques de France : les gorges de l’Ardèche.

Les gorges de l’Ardèche en bref

 

Les gorges de l’Ardèche s’étendent sur une trentaine de kilomètres, de Vallon-Pont-d’Arc à Saint-Martin-d’Ardèche, au cœur des falaises calcaires couvertes de garrigue. Classées « Réserve Naturelle Nationale » et labellisées « Natura 2000 », elles offrent des paysages aussi variés que grandioses, ainsi qu’une faune et une flore d’une grande diversité. Un petit paradis terrestre ! Vous pouvez même les admirer sans quitter votre voiture depuis la route panoramique qui traverse la garrigue et serpente le long la rivière. Mais ce serait un peu dommage… Vous ne trouvez pas ? Alors pour profiter pleinement de la fraîcheur des gorges, direction le Pont d’Arc et c’est parti pour la descente !

 

La descente des gorges de l’Ardèche

 

Le point de départ : le Pont d’Arc

Situé à 5km de Vallon-Pont-d’Arc, le Pont d’Arc (en plus d’être le point de départ des gorges) est une véritable curiosité de la nature ! Ici, la rivière a formé une arche monumentale de 60 mètres de haut et dont l’ouverture approche les 30 mètres. Le Pont d’Arc est considéré comme la « porte d’entrée » des gorges, et c’est plus de 100 000 personnes qui la franchissent chaque année ! Vous comprenez mieux pourquoi l’arche a été classée « Grand Site de France », non ? 😉

Pont d'Arc

Brian Smithson – Flickr

 

La descente : sur terre ou dans l’eau ?

Eh oui, il va falloir faire un choix ! Pas envie de vous mouiller ? Optez pour la randonnée : dix sentiers balisés (et autant de points de vue différents) s’étendent sur plus de 80 kilomètres pour vous permettre de découvrir les gorges au fil de l’eau ou en surplomb. Que vous soyez débutants ou confirmés, vous trouverez un sentier à votre niveau ! La descente totale demande au moins dix heures de marche soutenue, mais vous êtes là pour profiter ! Alors pensez à réserver dans un des bivouacs (Gaud ou Gournier) le long de la rivière… 😉

Si vous préférez le VTT, ne vous inquiétez pas, sentiers et terrains caillouteux vous attendent également ! Attention, ces pistes sont tout de même réservées aux cyclistes avertis.

Et si vous ne voulez vraiment pas quitter votre voiture (la faute à la climatisation, sans doute), prenez le temps de vous arrêtez sur un (au moins) des onze belvédères aménagés sur la route touristique panoramique des gorges de l’Ardèche.

Si au contraire vous avez envie de fraîcheur, embarquez à bord d’un canoë ou d’un kayak ! Suivant la saison et le niveau de l’eau, vous pourrez parcourir jusqu’à 30 kilomètres et traverser plans d’eau et rapides ! Prévoyez un peu plus de cinq heures de descente, ou comme pour la randonnée, campez une nuit (encore une fois, n’oubliez pas de réserver). 🙂

 

Prendre de la hauteur ou descendre encore un peu

Bien sûr, les falaises alentours vous offrent la possibilité de pratiquer l’escalade, pour admirer le paysage d’un peu plus haut. 😉 La pratique est limitée aux sites autorisées, mais avec des voies de 50 à 150 mètres, vous aurez de quoi vous faire plaisir ! Pour grimpeurs initiés.

Et si au contraire vous descendiez un peu plus ? Pas vers la Méditerranée, non ! Plutôt sous la terre… 😉 En effet, loin des grottes aménagées pour les visites touristiques, la spéléologie vous permet de découvrir « l’envers » des gorges et les entrailles de la terre ! Certaines cavités sont protégées, il serait donc bon de se renseigner avant d’y plonger, ou mieux, d’y aller avec un professionnel. 🙂

 

Les gorges de l’Ardèche font partie d’un espace naturel sensible et d’un environnement fragile, alors attention où vous mettez les pieds et ne laissez rien traîner bien sûr. 😉

Et surtout, passez de bonnes vacances et amusez-vous, tous les éléments sont réunis pour ! 🙂

 

(Image à la une © Vincent Ros)