Le GR10: La randonnée incontournable des Pyrénées

Le GR10: La randonnée incontournable des Pyrénées

0
Le GR10 - Crédit photo @Grégory Tonon - Flickr
Le GR10 - Crédit photo @Grégory Tonon - Flickr
Depuis plus de soixante ans, les itinéraires GR, autrement dit les itinéraires de Grande Randonnée, attirent chaque année des passionnés de randonnée en quête de paysages toujours plus époustouflants, se lançant des challenges toujours plus audacieux. Le GR10 vous guide à travers les Pyrénées, de l’Océan Atlantique à la Mer Méditerranée, sur des sentiers balisés rouge et blanc et ponctués de panoramas magnifiques. Mais le GR10, qu’est-ce que c’est exactement, et surtout, comment s’y préparer ?

1. Le GR10, en quoi ça consiste ?

Le GR10 est un sentier de grande randonnée français qui traverse la chaîne des Pyrénées sur plus de 870 kilomètres de sentiers balisés rouge-blanc. Itinéraire réservé aux grands randonneurs expérimentés, il faut un mois et demi à deux mois pour aller d’un bout à l’autre, l’itinéraire allant entre Hendaye (en Nouvelle-Aquitaine) et Banyuls-sur-Mer (Occitanie). Rassurez-vous cependant, vous pouvez tout à fait ne parcourir que quelques tronçons de ce parcours si vous n’avez pas le temps d’en faire la totalité. Sur le site de Balades Pyrénées, vous pouvez retrouver toutes les informations sur les différents sentiers, leur longueur totale et la durée approximative de la randonnée, pour mieux sélectionner le trajet correspondant le mieux à vos attentes!

Partie Est du GR10, vue sur les Pyrénées. Crédit photo @Cédric Liénart - Flickr
Partie Est du GR10, vue sur les Pyrénées. Crédit photo @Cédric Liénart – Flickr

2. Qu’est-ce qui vous attend?

Le lac de Bethmale, à 1074 mètres de hauteur, fait partie des perles visuelles que vous apportent les sentiers du GR10. Une halte s’impose près de ses eaux pour y découvrir ses légendes: en effet, des fées et nymphes peupleraient les lieux, expliquant les reflets mordorés des eaux. Néanmoins, on n’en ajoute pas plus à propos des histoires sur le lac de Bethmale, qu’on vous laisse découvrir sur place, puisque en immersion dans le décor, la légende n’en devient que plus captivante encore. (Crédit photo @sebastien loubet – Flickr)

De son côté, la Cascade du Ceriset (ou Cerisey. ou Cerizet aussi, on vous laisse choisir) captive artistes et passants depuis des siècles. C’est le contraste important entre la blancheur de l’eau et l’énorme rocher noir, qui semble se trouver en équilibre au beau milieu de la cascade, qui suscite l’intérêt depuis des années. Si en 1830 on avait déjà des dessins représentant la cascade et son imposant invité, aujourd’hui, le rocher n’a toujours pas basculé. La cascade du Ceriset entourée d’arbres est encore plus belle à l’automne, lorsque les feuilles des arbres prennent de multiples teintes diverses. (Crédit image @Ashley Van Haeften – Flickr)

Le Pic du Midi d’Ossau est un des sommets mythiques de la chaîne des Pyrénées. Avec une altitude de 2884m, ce pic n’était à vraie dire pas un pic, mais une cheminée volcanique à l’époque de sa « naissance », à l’aire primaire. Le pic du Midi d’Ossau possède quatre pointes principales, entre 2500 et 2884m environs de hauteur, et trône majestueusement entre les montagnes, aux abords du lac Gentau entre autres d’où vous pouvez avoir une vue splendide. (Crédit photo @sebastien Delcoigne – Flickr)

Enfin, Le Lac d’Oô tient son nom Oô du gascon iu ou èu, signifiant « lac de haute montagne ». Ce lac de 42 hectares et de 67 mètres de profondeur alimente la centrale hydro-électrique de la ville d’Oô. L’une des attractions les plus recherchées vers ce lac est sa cascade de 275 mètres de hauteur, que de nombreux visiteurs cherchent à voir au loin ou en barque. Le refuge auberge du lac d’Oô, rive gauche du barrage du lac, offre un service d’hébergement et de restauration. (Crédit photo @Grégory Tonon – Flickr)

Ces différents éléments du GR10 ne sont que des détails de l’étendue de tout ce que vous pouvez admirer le long de ces sentiers.

Le lac d'Oô fait partie de ces merveilles que vous pouvez rencontrer sur le chemin du GR10. Crédit photo @Grégory Tonon - Flickr
Le lac d’Oô fait partie de ces merveilles que vous pouvez rencontrer sur le chemin du GR10. Crédit photo @Grégory Tonon – Flickr

3. Comment bien se préparer?

On ne s’improvise pas randonneur de l’extrême du jour au lendemain, et s’aventurer sur le GR10, que ce soit sur un chemin de randonnée ou sur l’entièreté du trajet, ça demande une certaine rigueur et préparation au préalable, à commencer par choisir son sentier et sa randonnée en fonction de son expérience. Pour évitez les accidents sur la route ou les soucis sur le trajet, il vaut mieux juger de votre niveau en grande randonnée et de commencer par les chemins les plus faciles si vous êtes encore débutant dans le domaine. Les GR ne sont pas des chemins de campagne de tout repos, c’est pourquoi il est recommandé d’avoir une bonne forme physique et d’avoir déjà pratiqué de la randonnée auparavant avant de commencer à se lancer dans une telle aventure.

Ensuite, il faut évidemment être bien équipé comme tout bon randonneur qui se respecte: La trousse de soins en cas de bobo, le sac à dos de randonnée bien rempli et organisé, les vêtements de randonnée adéquats (chaussures de marche, vêtements en cas de pluie etc.), prévoir une tente si vous avez prévu de randonner sur plusieurs jours sans halte dans des abris. Rien ne doit être laissé au hasard avant de vous lancer sur la route.

Qui dit randonnée en montagne dit manque de réseau Wi-Fi, on s’en doute, et donc, pas de Google Maps à portée de main. Alors pensez bien à avoir une carte (voir même une boussole) pour vous orienter au cours de votre chemin. Le site du GR10 apporte de nombreuses informations pour vous aider à préparer la route, dont notamment une annexe sur savoir orienter une carte grâce à une boussole.

Admirer la faune, la flore, le panorama, des vues imprenables sur la France ou l’Espagne, vivre une expérience unique, tous ces arguments font du GR10 LA randonnée incontournable des Pyrénées.

SANS COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE