Randonnée: 2 astuces pour bien remplir et organiser son sac à dos

Randonnée: 2 astuces pour bien remplir et organiser son sac à dos

0
Randonnée - On fond tous devant un paysage comme celui-là - @Unsplash - Pixabay
Randonnée - On fond tous devant un paysage comme celui-là - @Unsplash - Pixabay

Si beaucoup aiment assimiler montagne à sports d’hiver, d’autres lui préfèrent une autre activité praticable à toute époque de l’année : La fameuse randonnée. Que vous soyez grand marcheur ou débutant, la montagne reste un des lieux favoris pour partir à la conquête des plus beaux paysages à photographier, et aujourd’hui, il existe bien des circuits adaptés et à la portée de tous. D’accord, l’accessibilité, c’est bien, mais être bien équipé, c’est encore mieux. Et comme on est sympas, on vous fait une petite mise en lumière sur la meilleure manière de remplir votre sac à dos avant de partir à l’aventure.

1. Les indispensables

En principe, randonner, ce n’est pas l’affaire d’une demie heure, mais bien de longues – et belles – heures passées largué dans la nature, et là, on vous parle de vraie nature, avec des paysages, et pas de magasins tous les dix mètres pour vous tenter de vous détourner du droit chemin.

Premier élément indispensable à prendre avec soi : De quoi boire et manger. Prévoir une à deux bouteilles d’eau, car on en a jamais assez, et, dépendant du temps que vous estimez passer là-haut, prévoir un snack (marcher, ça creuse) ou un « panier pique-nique », si vous songez à déjeuner en route. Et comme vous êtes super éco-responsable, vous pensez même au sac plastique pour récupérer vos déchets (si c’est pas beau ça)!

On continue sur les vêtements! Qui dit montagne, dit altitude, et dit donc froid. Si en hiver, le combo doudoune-écharpe-gants est souvent déjà dans votre checklist, l’été, on a tendance à oublier de s’équiper en conséquence. Et comme le temps est imprévisible, si les nuages s’annoncent menaçants, il est judicieux de prévoir de quoi se protéger de la pluie : On dit non à la douche, et merci au poncho ou à la cape ! Si le temps ne laisse pas présager d’intempéries (vous savez, le grand ciel bleu dont tout le monde rêve en partant), pensez aux lunettes de soleil, et on oublie surtout pas son alliée contre le look écrevisse : La crème solaire. Ce serait dommage de passer le reste de votre séjour à baigner dans la Biafine.

Maintenant, imaginez-vous devant une vue splendide, à vous couper le souffle, ce genre de moment que vous voulez absolument immortaliser avec une photo, et là, c’est le drame : La batterie est vide. Pensez bien à vérifier non seulement que vous avez bien pris votre appareil dans votre sac, mais aussi et surtout que votre batterie est pleine ou suffisante avant de partir. Il en va de même pour l’éternel téléphone portable, parce qu’on sait tous que sans lui, vous êtes perdus. (et inversement, quand on est perdu, on a besoin de lui.)

On terminera sur les éléments les plus pratiques lorsque vous partez en randonnée sans guide : Bien penser à emporter une boussole et une carte pour savoir où on va, et comment revenir – c’est toujours mieux de savoir revenir – , la trousse de premiers secours en cas de blessure imprévue, la lampe au cas où vous prévoyiez de rentrer à la nuit tombée, et pour finir, le paquet de mouchoirs et le couteau de poche, fidèle ami de l’adepte de randonnée pendant ses pique-niques. Rien que ça! Maintenant, la grande question que vous vous posez, c’est : Comment je fais pour faire rentrer tout ça dans mon sac?

2. Petits conseils pratiques pour bien ranger son sac

Le fameux sac de randonnée - @Maxmann - Pixabay
Le fameux sac de randonnée – @Maxmann – Pixabay

Bien organiser son sac à dos, c’est tout un art méthodique qui pourrait presque prétendre au titre d’épreuve olympique. L’idéal, tout d’abord, c’est de bien répartir les charges dans votre sac: Mieux il sera équilibré, moins vous serez épuisé : On vous conseille surtout de centraliser les affaires les plus lourdes le long du dos pour limiter les risques et douleurs inutiles.

Un sac qui ballotte et qui fait du bruit pendant qu’on marche, c’est pas forcément le top. Alors une fois qu’on a bien organisé la répartition des objets, on pense à bien les fixer de façon à ce que rien ne bouge et qu’on ne se retrouve pas avec un sac à dos sans dessus dessous à la réouverture.

On conclue sur le besoin de praticité dans votre organisation : Gardez ce dont vous avez le plus souvent besoin à portée de main, et non pas au fin fond du sac: L’appareil photo, la bouteille d’eau, la carte si besoin. Une fois le sac fermé et enfilé, pensez pour finir à régler vos sangles à votre convenance: Des bretelles ajustées rendront le port du sac bien moins pénible au cours de votre périple!

Vous aviez déjà pensé à tout ça ? On vous tire notre chapeau, vous êtes officiellement un as de la randonnée, ou au moins un as du sac à dos. Sinon, ce fut un plaisir de vous donner un coup de main, et vous n’avez plus qu’à sélectionner votre itinéraire de randonnée préféré.

 

SANS COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE