Dans la vie de tous les jours, il y a des petits gestes qu’on adopte au quotidien, parfois même sans nous en rendre compte : Lever le pouce, faire un signe de salut, croiser les doigts pour montrer son soutien… On le fait souvent de manière automatique et inconsciente, sans réaliser que dans d’autres pays, ces mêmes automatismes n’ont absolument pas la même signification ! Découvrez 10 attitudes à ne jamais adopter dans certains autres pays.

1. Lever le pouce


En France, on lève le pouce pour manifester son soutien, pour encourager une personne ou lui dire grosso modo « c’est bien, t’as assuré! ». Que du positif et du soutien, en somme. Eh bien sachez que dans d’autres pays la connotation est bien différente. En effet, en Grèce, lever le pouce à l’intention d’une personne équivaut littéralement à une invitation sexuelle. Ailleurs, en Iran, c’est pire encore puisque ce geste peut être assimilé à une grave insulte (un peu comme le doigt d’honneur. Mais en pire.)

2. Faire semblant de voler son nez à un turc


Ce geste qu’on a tous adoré faire au moins une fois à un enfant pour lire la panique dans ses yeux de bambin, sadique que nous sommes. Eh bien sachez que ce même geste, aussi anodin puisse-t-il paraître pour un Français, signifie en Turquie quelque chose s’approchant de « va te faire f***». Pas très sympa la Frenchie en Turquie, surtout si vous le faite à un enfant!

3. Tendre un objet d’une seule main au Japon


C’est un geste machinal pour nous : Tendre un stylo, faire passer la bouteille d’eau, offrir un cadeau ou n’importe quel objet quelconque, bien souvent, nous le faisons à l’aide d’une seule main. Et pourtant, tendre un objet de la sorte à un japonais équivaut à une insulte, un peu comme jeter un objet au visage de quelqu’un en France. Peu importe pour quoi vous tendez ou réceptionnez un objet, il faut le faire avec vos deux mains, sinon, sacrilège!

4. Planter ses baguettes dans son bol de riz dans les pays asiatiques


Vous êtes dans un pays asiatique, avec votre bol de riz, en train de manger, et jusqu’à maintenant, tout va bien. Sauf que vous avez envie de sortir de table pour je ne sais quelle raison. Surtout, pensez bien à poser vos baguettes à côté de votre riz, et à ne pas les planter dedans ! Ce geste est un symbole pour honorer les morts pendant des funérailles. Assez glauque donc d’agir de la sorte en dehors.

5. Monter à l’arrière dans un taxi en Australie


Si monter à l’arrière d’un taxi semble être la conduite normale à adopter dans les films, ou en France, sachez qu’il n’en est pas de même dans les pays tels que l’Australie ou la Nouvelle-Zélande, qui auront d’avantage tendance à voir ce geste comme impoli. S’installer seul à l’arrière d’un taxi revient en effet, pour eux, à considérer le conducteur comme votre chauffeur personnel attitré. Et c’est pas forcément du meilleur goût pour eux, il faut l’admettre.

6. Mâcher un chewing-gum ou jeter son mégot à Singapour


Singapour est mondialement réputé pour ses lois relativement strictes. Pays ambitieux, adepte de la propreté, de l’efficacité et de la minutie, depuis plus de vingt ans le pays s’est assuré de dépasser les pays même les plus développés. Mais pour la partie propreté, une ombre au tableau persiste dans de nombreux pays : La manie absurde de jeter les mégots au sol ou de coller les chewing-gums n’importe ou plutôt que de les jeter simplement dans une poubelle. Depuis 2004, la vente de chewing-gum est à nouveau autorisée à vertu thérapeutique, mais il reste rare de voir des personnes en mâcher dans les rues de Singapour, bien trop propre et surveillée. Il en va de même pour la cigarette: Certains espaces ont été aménagés pour les fumeurs, mais quiconque serait vu jetant son mégot ou crachant un chewing-gum se verrait attribuer une amende de la somme coquette de 1000 SGD, soit environ 500 €.

7. S’embrasser ou se tenir la main en Inde


Même pour deux touristes, des marques d’affection au sein d’un couple sont interdites en Inde. S’embrasser en public est même puni par la loi, autant dire qu’il vaut mieux éviter et réserver vos bisous/câlins pour vos moments de solitude ! Curieusement, cette règle s’applique pour deux personnes de sexe opposé, et deux hommes peuvent se tenir la main. Allez comprendre.

8. Lever la paume de sa main en Grèce


Nous avons tous pris l’habitude de lever notre main, paume en avant, pour taper dans la main d’un ami, pour saluer quelqu’un au loin, et autres raisons. Dans le pire des cas, nous le faisons pour interrompre une personne. Eh bien ce n’est rien en comparaisons de la signification de ce geste en Grèce, aussi appelé la Moutza. En gros, faire ce mouvement équivaut à maudire quelqu’un sur cinq générations. Pas très sympathique, oui.

9. Les pourboires au Japon/à New York


La coutume du pourboire semble relativement optionnelle en France, mais il n’en est pas de même partout. Au Japon, cette habitude de laisser un pourboire n’existe pas du tout, et embarrassera ou vexera d’ailleurs le japonais. A contrario, à New-York, le pourboire est pratiquement une institution, et ne pas laisser de « tip », même d’un dollar, à un new-yorkais est non seulement insultant, mais véhicule une image de français « radin » aux Etats-Unis ! Vous êtes prévenus!

10. Croiser les doigts au Vietnam


Croiser les doigts, ce dernier petit geste du quotidien qui veut dire pour nous un encouragement tel que « bonne chance », « tu vas réussir », signe d’encouragement, de soutien, de prière pour que l’objectif de votre ami soit atteint sans encombres. Eh bien ce même geste, vous pouvez l’oublier au Vietnam, synonyme de « vagin » ! Alors à moins de vouloir faire certaines allusions déplacées…

Le bonus, tant qu’on parle du Vietnam : Geste affectueux en France, ne pensez pas à toucher la tête des enfants là bas. C’est insultant.

Alors notre conseil après ces petites anecdotes : Faites attention à ce que vous faites de vos mains quand vous voyagez à l’étranger, et à où vous les mettez !